Actions culturelles

Chorales Académiques

Depuis 2004, la Compagnie des Accès travaille en partenariat avec l’Académie Aix-Marseille. Elle est régulièrement sollicitée pour mettre en scène les Chorales Académiques. Ce projet départemental réunit une centaine d’élèves de collèges de la Région PACA pour constituer une chorale autour d’un répertoire musical.

Milieu scolaire
Depuis sa création, La Compagnie des Accès développe des projets de théâtre dans le milieu scolaire.
Avec le Collège de la Grande Bastide, elle a créé une Classe Théâtre autour de la se en scène de dramaturgies contemporaines de 2009 à 2013.

Milieu social
Avec la Maison pour Tous de Châteauneuf-les-Martigues, la Compagnie des Accès a créé la Maison Théâtre  (pour enfants et adolescents) avec lesquels elle met en scène des textes contemporains dédiés à le jeunesse.

Public spécifique
Projet de théâtre IRSAM- Arc-en-Ciel & La Rémusade avec un public déficient visuel et déficient auditif autour du texte « L’Île Pacifique » de Sabrina Giampetrone

En 2016, la Compagnie des Accès a développé en collaboration avec l’Arc-en-Ciel/IRSAM (Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille) et en partenariat avec le Théâtre de Lenche, un projet théâtre impliquant des déficients visuels de 8 à 16 ans et leur équipe d’encadrement, autour de la création de la Compagnie « L’Île Pacifique ».
La restitution du travail a donné lieu à une lecture théâtralisée dans le cadre du Festival de théâtre amateur du Théâtre de Lenche « Juin en amateur ».
La proposition comprenait des journées de filage au théâtre afin d’appréhender de nouveaux territoires et d’autres espaces de réalité que ceux de l’Institut.
L’inscription de la représentation dans le festival « Juin en amateur », a concrétisé la démarche dans sa dimension artistique et personnelle, en permettant à chaque participant de se confronter à un « autre regard » à partir d’un autre « point de vue », la représentation publique.

Pour 2017, la Compagnie prolonge le projet « L’Île Pacifique » afin d’approfondir le travail, d’aspirer à son traitement théâtral et une présentation de l’intégralité du texte.
La proposition comprend aussi l’implication de nouveaux partenaires.
Cette année, la Compagnie impliquera les déficients visuels de l’Arc-en-Ciel mais aussi les déficients auditifs de la Rémusade.
Le projet étant de raconter cette épopée théâtrale à partir de deux langues : la langue parlée et la langue des signes.
L’expérience met en relation deux expressions différentes pour créer un même univers singulier mêlant des narrations poétiquement complémentaires, au service d’un seul et même objet théâtral.